Latif Vaqar - Spéc. FMH en chirurgie orthopédique et traumatologie osseuse.

 
 

La technologie de pointe du robot Mako, permet d’atteindre une haute précision dans le geste chirurgical. La prothèse mise en place accomplie son rôle plus proche de la fonction articulaire naturelle. En Suisse romande, je suis le premier à utiliser cette technologie grâce à ma collaboration avec la Klinik Permanence à Bümplitz.

Le système Mako est déjà en fonction dans de nombreuses cliniques internationales renommées. Il est conçu pour assister le chirurgien dans l'implantation ainsi que dans l' ablation d’une prothèse totale ou partielle à l'aide d'un bras robotisé. Un niveau de haute précision et de sécurité sans précédent pour les patients a révolutionné la chirurgie de la prothèse du genou.

Une articulation du genou plus stable du point de vu ligamentaire permet  une fonction optimale de la prothèse du genou et ainsi évite des révisons.

Dans la littérature médicale jusqu’à 20 % de prothèses du genou peuvent rester douloureuses avec la technique classique.

Une des principales raisons de la douleur est la mauvaise tension ligamentaire qui est insuffisamment équilibrée. Jusqu'à présent, la plupart des orthopédistes ont simplement utilisé des prothèses de genou selon les règles anatomiques et ont ensuite adapté la tension ligamentaire par des moyens chirurgicaux. Malheureusement, les résultats n’ont pas été toujours optimaux.

Le système robotique de haute technologie Mako est une révolution.  Basée sur un logiciel performant, il permet au chirurgien de modifier virtuellement le plan de coupe chirurgical, y compris la tension du ligament, avant même que la prothèse ne soit implantée.
Ce n'est que lorsque l'alignement et la tension ligamentaire de l'articulation du genou sont de valeurs optimales que la prothèse du genou est définitivement posée. Le chirurgien orthopédique est donc assisté par une intelligence artificielle prenant en compte l’anatomie propre du patient. Les coupes osseuses sont réalisées avec une haute précision, jusque-là jamais atteinte.

La Technique opératoire :

Avant la procédure, un ct-scanner est effectuée et celui-ci permet de créer un modèle 3D virtuel de votre articulation du genou.
Après la cartographie précise de l’anatomie personnalisée de votre genou, j'entre les données dans le logiciel du robot Mako, et nous allons créer ensemble une planification chirurgicale, tenant compte de l’état osseux et ligamentaire de votre genou.

Durant l’intervention, la cinématique de votre genou est enregistrée. Ensuite l’intelligence artificielle du robot Mako reconnaît les caractéristiques individuelles de vos ligaments du genou et avec ma contribution, la prothèse peut être mise en place de façon optimale grâce aux nouvelles données obtenues concernant la tension ligamentaire. Cette étape  virtuelle au départ se concrétise par des coupes osseuses d’une précision théorique de 0,1 mm et 0,5 °En cas d'écart par rapport à la planification, le processus de coupe s'arrête automatiquement. Les implants d'essai sont ensuite testés et la cinématique de la nouvelle articulation de votre genou est à nouveau vérifiée à l'aide du logiciel du robot Mako. Si celle-ci correspond à la planification 3D, la prothèse définitive est implantée et votre nouveau genou est immédiatement fonctionnel.